background.png

Biographie du Président

Né le 4 mars 1938 à Boké, une ville située à 300 kilomètres de Conakry, en Basse Guinée, le professeur Alpha Condé est le premier président démocratiquement élu de l’histoire de la république de Guinée. Après le scrutin pluraliste du mois de 27 juin 2010, dont le second tour a eu lieu en novembre 2010, sous la présence de la communauté internationale, à travers un Groupe International de Contact mis en place, pendant la période transition militaire installée à la disparition du président Lansana Conté en 2008..

Universitaire diplômé de la faculté de droit de la Sorbonne et de l’Institut d’études politiques de Paris, a commencé par une carrière de professeur de droit public à l’université de la Sorbonne, à Paris. Arrivé en France à la fin des années 1950, où une décision familiale l’envoie faire ses études dans le sud de la France, le futur étudiant passionné de politique, devient rapidement une grande figure du monde estudiantin africain, à la tête de la puissante Feanf (Fédération des étudiants d’Afrique noire en France), creuset de la future élite africaine post indépendance. Homme politique, l’auteur de « La Guinée, Albanie de l’Afrique, ou néo colonie américaine » est resté un fervent militant de la cause africaine et de la lutte pour la démocratie sur le continent africain et dans son pays. Ce qui lui vaudra une condamnation à mort par contumace de l’ancien régime du président Ahmed Sékou Touré, après le débarquement du 22 novembre 1970 à Conakry attribué aux opposants guinéens armés, financés et soutenus par le Portugal.

Itinéraire

Scolarisé à l’école primaire du Centre à Conakry, puis au Collège (Séminaire) des Pères à Dixinn, Alpha Condé et ses frères et sœurs sont des élèves méritants que leurs parents encouragent dans la poursuite d’études secondaires à l’étranger. A l’âge de 15 ans, il part, muni de son brevet, en France,, élève en classe de seconde au Lycée Gambetta (Pierre de Ferrat) de Toulouse. Ensuite poursuit son cursus à Louviers où des relations de son père le confie au maire Pierre Mendès France, futur président du conseil, qui devient son tuteur pendant les deux ans de ses classes de première et de la 1ère partie du bac. Il passe ensuite son Bac à Paris, au Lycée Turgot où il se lie d’amitié à Bernard Kouchner, futur ministre français des affaires étrangères. Jeune bachelier inscrit à la Sorbonne, Condé décroche une licence en sociologie avant de passer le concours d’entrée à l’IEP : Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences Po/ section service public) en 1963. Avant d’obtenir successivement : un diplôme d’Etudes Supérieures (DES) , Docteur d’Etat en droit public à la Faculté de Droit de Paris, Panthéon. La carrière professionnelle d’Alpha Condé débute en tant qu’enseignant : dispensant des cours à la faculté de Droit et Sciences Economiques (Paris I, Panthéon Sorbonne) puis à l’Ecole supérieure des P.T.T. (Postes, Téléphone, Télécommunications). Parallèlement, le voilà militant au sein du Syndicat de l’Enseignement Supérieur (SNESUP) et cumule des fonctions de Responsable au sein de l’Association des Etudiants Guinéens en France (AEGF), de Responsable au sein de la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France (FEANF) où il est, de 1967 à 1975, le Coordinateur de la direction des groupes nationaux africains (GN), qui supervisent les activités de la direction de la FEANF. Après avoir assuré la présidence en 1963. C’est au sein de la FEANF que se développe son leadership et son influence parmi les cadres africains venus de toute l’Afrique francophone.. La plupart de ses pairs de la FEANF endossent d’importantes responsabilités une fois de retour dans leur pays respectifs et restent des alliés importants au sein du réseau africain d’Alpha Condé. Durant ses années passées hors de Guinée, Alpha Condé, pendant 10 ans, dispense des cours de droit à la Sorbonne. Par la suite, il occupe plusieurs fonctions de cadre dirigeant d’entreprise dans le négoce international. Une fois avoir pris congé de l’enseignement en 1977, le futur leader du RPG part rejoindre la société de négoce international « Sucres et Denrées » en tant que Responsable Afrique. La position lui permet d’étendre considérablement la présence et l’influence du groupe sur le continent en créant plusieurs filiales (Côte d’Ivoire, Congo, Cameroun, Burundi etc.). En 1985, il crée AFRICONSULT, un bureau d’études économiques et financières, dont il est le Directeur Général jusqu ‘en 2001. Il y offre du conseil économique, financier et social aux gouvernements africains, aux entreprises internationales désireuses de travailler en Afrique et pour le compte d’institutions internationales telles que l’ONU. La société réalise des études pour l’ONU, pour des sociétés privées et des gouvernements (notamment au Congo). Alpha Condé est également missionné en tant que consultant dans le règlement de conflits politiques auprès de plusieurs chefs d’état de la région.